Sevrage

L’Espagne c’est bien, même très bien. Le vin, les tapas, la joie de vivre des Espagnoles, c’est parfait pour un gars qui ne demande qu’à découvrir un nouveau pays. En plus, le rapport qualité-prix pour le vin et la nourriture est excellent. Mais en ce qui concerne la bière… faudrait quelques expatriés belges pour leur montrer comment faire.

L’une de leurs bières nationales est l’Alhambra qui goute… qui ne goute rien, un peu comme la Heineken ou la Molson Dry. On accepte de la boire parce que les options sont rares. Comme j’aime la bière, vous comprendrez que ça m’a pris trois jours avant de comprendre qu’en Espagne, il vaut mieux boire du vin. Des fois, je ne suis pas vite! Mais que voulez-vous, j’avais toujours espoir de découvrir une Boréale rousse cachée sous le soleil de l’Andalousie…

Alhambra Alhambra AlhambraAussi, faut ajouter que cette bière est nommée en l’honneur du célèbre palet/monument Alhambra qui est plutôt magnifique. Allez voir par vous-même : www.alhambra-patronato.es. C’est un complexe architectural d’influence islamique, tout en ayant une forte inspiration méditerranéenne et ça surplombe la belle ville de Grenade.

Bref à ceux, comme moi, qui pensaient que cette bière serait magnifique et complexe…

Mais pourquoi vous parlez de cette bière, alors que le mixte vin et tapas est tout simplement sublime et parfois magique. Aux amateurs de bonne bouffe et amis québécois, vite, arrêtez de manger votre poutine et allez gouter l’Espagne. Les tapas sont… surtout ceux du resto Eslava (espacioeslava) ou encore La Mata (lamata24). Depuis mon passage à ces deux resto/bar, mes papilles gustatives sont actuellement en sevrage. C’est difficile, j’vous jure.

Pas encore convaincue? Sachez qu’ici on mange cinq fois par jour. Ça, ça signifie des tapas cinq fois par jour… OK, quatre! Pour le premier repas, au petit déjeuner, vous pourrez savourer votre premier expresso. Si vous êtes encore plus chanceux, il sera préparé par un Italien… Que du bonheur pour le palais.

Bref, je voulais voir l’Espagne pour savoir, si je devais y retourner. La réponse est définitive et sans appel : oui! Mais cette fois plus longtemps. Muchas gracias Sevilla y Granada, mais la prochaine fois se sera : hola Barcelona y Madrid !

Benoit D.

Publicités